Contrôle de version de configuration PowerMTA

Postmastery encourage fortement l'utilisation d'un système de contrôle de version pour les configurations PowerMTA.

Dans cet article de blog, nous allons définir ce qu'est le contrôle de version, expliquer pourquoi le contrôle de version de la configuration PowerMTA est important et vous donner quelques directives sur la façon de l'implémenter sur votre propre PowerMTA.

Contrôle de version: quoi, qui, quand et pourquoi?

Les systèmes de contrôle de version sont une catégorie d'outils logiciels qui aident les équipes à gérer les modifications du code source ou des fichiers de configuration au fil du temps. Le logiciel de contrôle de version garde une trace de chaque modification: ce qui a changé, qui a fait le changement, quand et pourquoi.

Voici pourquoi utiliser le contrôle de version est important:

  • améliore la visibilité sur les changements au fil du temps;
  • permet la validation des modifications avant le déploiement par l'expéditeur sur ses systèmes de production (PowerMTA);
  • permet d'effectuer rapidement des retours en arrière si besoin;
  • améliore la travail d'équipe.

"Travailler avec Postmastery et adopter le contrôle de version pour gérer notre configuration PMTA nous a donné beaucoup de confiance quant aux changements que nous avons effectués dans notre configuration PMTA." Rob Parker, directeur de l'ingénierie chez SugarCRM

Contrôle de version appliqué aux fichiers de configuration PowerMTA

Le contrôle de version est un excellent outil pour gérer les modifications de configuration dans PowerMTA, en particulier lorsqu'une équipe travaille sur les mêmes fichiers. C'est un excellent moyen de sauvegarder chaque version de la configuration au fil du temps. Veuillez noter que le contrôle de version n'est pas pris en charge nativement par PowerMTA, mais il existe plusieurs excellents services gratuits / payants pour faciliter cela, tels que Github, Bitbucket et Gitlab. Chez Postmastery, nous utilisons principalement Bitbucket.

Comment configurer le contrôle de version

Pour configurer le contrôle de version, vous devez d'abord créer un compte sur bitbucket.org ou github.com, puis créer un référentiel. Après avoir créé le référentiel, clonez-le sur le serveur et validez les fichiers qui seront modifiés régulièrement tels que /etc/pmta/config. D'autres fichiers tels que config-defaults faisant partie du logiciel PowerMTA ne doivent pas être modifiés, pour celà excluez-les à l'aide de gitignore.

Chez Postmastery, nous conservons le référentiel sur le serveur PowerMTA en mode lecture seule et nous nous effectuons d'abord les commits sur bitbucket.org en utilisant l'interface Web (ou une copie de travail locale) afin que les modifications puissent être examinées et approuvées par le client avant le déploiement sur son serveur.

Lorsqu'il y a plusieurs serveurs PowerMTA, il est facile de déplacer les paramètres communs vers un fichier partagé, vous n'avez donc pas besoin d'effectuer les mêmes modifications pour chaque serveurs.

L'image ci-dessous détaille le déroulement du processus.

Plus d'information?
Si vous souhaitez plus d'informations sur le contrôle de version PowerMTA, veuillez nous envoyer un message via notre formulaire de contact. Nous sommes toujours heureux de vous aider!

Share this

Les commentaires sont fermés.

Voulez-vous en savoir plus sur PowerMTA?



Postmastery respecte votre vie privée, nous ne vous contacterons jamais et ne partagerons pas vos données avec d’autres.